La table climatique


Via 2015 © photo Colombe Clier

> L’IDÉE :

Comment améliorer la performance énergétique des bâtiments grâce au mobilier ?

Cette problématique a permis à un designer – Jean Sébastien Lagrange – et un architecte-ingénieur – Raphaël Ménard – de collaborer sur la conception d’une table, premier objet de leur gamme de mobilier zéro énergie. « Dans le cas des bureaux par exemple, elle permet de réaliser des économies d’énergie de prés de 60% en besoins chauds et de plus de 30% en besoins froids. »

Comment ça fonctionne ?

La forte inertie thermique de cette table se caractérise par les matériaux qui la composent.

Sous son plateau en chêne massif une structure en aluminium anodisé contient des billes de MCP – matériaux en changement de phase. Ces MCP permettent ainsi de stocker une très grande quantité d’énergie thermique.

Une structure contenant des matériaux à changement de phase.

Une structure contenant des matériaux à changement de phase (MCP).

 

Le mobilier devient alors régulateur thermique dans une pièce.

Une structure énergétiquement intéressante.

Une structure énergétiquement intéressante.

 

Via 2015 © photo Colombe Clier

La tôle pliée favorise les échanges thermiques.

 

Les concepteurs travaillent déjà sur d’autres produits, comme des luminaires et des étagères.

 

> L’AVIS NEXIDEA :

Les bâtiments sont de plus en plus soumis à des contraintes énergétiques. Intégrer ces contraintes dans la conception d’objets du quotidien permettrait d’aller plus loin dans cette logique environnementale.

Un point positif pour la planète et le porte-monnaie !

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.